Articles de la salle de presse

Alors que s’écoulent les derniers jours de l’année 2023, il vaut la peine de résumer les principales tendances constatées dans l’industrie automobile au Canada et de tenter d’anticiper la suite des choses pour la prochaine année, en effectuant une analyse des données de fréquentation et d’utilisation de la place d’affaires automobile AutoHebdo.net, ainsi qu’en passant en revue les conclusions et prévisions émises par des cabinets spécialisés en études de consommation et des agences statistiques. Lançons-nous sans plus tarder dans cette revue de l’année, qui comprend en plus des prédictions pour 2024!

Reconstitution des stocks automobiles

Nous suivons de près l’évolution des inventaires de véhicules neufs et d’occasion. Du côté du neuf, on remarque une hausse continue de l’approvisionnement depuis août 2021.1 Selon nos modélisations, nous anticipons une hausse modeste des inventaires de véhicules neufs au cours des prochaines années. Par conséquent, nous prévoyons une hausse des inventaires usagés en 2024, qui seront doublement stimulés: d’un côté par une hausse des ventes de véhicules neufs et de l’autre par une légère baisse de la demande de véhicules d’occasion. Cependant, à compter de 2025, en raison de la réduction des ventes de véhicules neufs entre 2020 et 2022, ainsi que d’une baisse du nombre de retours de location, nous anticipons un resserrement de l’offre de véhicules d’occasion, ce qui pourrait se refléter sur les prix, surtout si ces circonstances s’accompagnent par une solide demande liée à une amélioration des facteurs macroéconomiques.

 

Les intentions d’achat demeurent élevées; la croissance des ventes devrait se poursuivre en 2024

Depuis 2020, notre étude du suivi des perceptions des acheteurs automobiles au Canada enregistre une intention d’achat soutenue sur un horizon de six mois, en particulier du côté du neuf, notamment en raison de la hausse de l’offre.2 L’attrait global envers la possession d’un véhicule demeure élevé, alors que 83% des déplacements pour se rendre au travail s’effectuaient en véhicule individuel en mai 2023, sous l’influence d’une défaveur soutenue envers le transport en commun et le covoiturage.3 Malgré le léger ralentissement récent des ventes de véhicules d’occasion, observé au début d’août, ce volet du marché devrait croître en 2024.

Intentions-D'achat-Automobile
consideration d'achat d'un VE

Le marché des VÉ fait preuve de résilience malgré la baisse récente du taux de considération

Notre étude annuelle sur les véhicules électriques (VÉ) révèle une baisse de 12 points du taux de considération, celui-ci ayant passé de 68% en mars 2022 à 56% un an plus tard.4 Nous estimons que des circonstances uniques avaient influencé notre étude de 2022 sur les véhicules électriques, notamment le déclenchement du conflit entre l’Ukraine et la Russie et une flambée des prix de l’essence, ce qui s’était traduit par une hausse temporaire de la demande pour les VÉ. Alors que les ventes de véhicules électriques poursuivent leur croissance, l’offre dépasse désormais la demande, comme en fait foi une augmentation de 800% en rythme annuel du stock de véhicules électriques neufs à batterie (BEV).4

Évolution des préférences des acheteurs d’automobiles canadiens

Diverses études de consommation et les données portant sur les tendances de magasinage automobile au Canada soulignent l’émergence d’un intérêt croissant envers l’utilisation de fonctionnalités transactionnelles en ligne pour réaliser une proportion sans cesse plus grande du parcours d’achat automobile.2 De plus en plus de consommateurs signalent l’importance de faire évoluer le processus de vente traditionnel pour l’aligner aux diverses façons dont les consommateurs d’aujourd’hui magasinent leur prochain véhicule. Pour aider les commerçants automobiles à mieux servir les consommateurs qui recherchent de nouvelles possibilités d’achat automobile en ligne, nous avons développé un outil appelé Configurateur d’offres AutoHebdo.net. Intégré à la page des détails d’une annonce, dont la consultation est associée à une intention d’achat élevée, cet outil génère des demandes d’information à taux de conversion élevé.

Intérêt pour l'achat en ligne d'un véhicule
Prix Moyen Du Marché

Les prix demeurent stables; des corrections importantes sont peu probables

Après une hausse continue depuis deux ans, les prix des véhicules neufs ont enregistré une légère baisse en octobre de cette année, formant ainsi un pic potentiel en raison de l’offre excédentaire.1 Malgré la demande non satisfaite des dernières années du côté du neuf et de l’afflux de véhicules électriques plus chers, des corrections importantes dans les prix demeurent peu probables. À l’inverse, le prix des véhicules d’occasion a régressé depuis juillet, avec la reprise des ventes de véhicules neufs, de l’augmentation associée du nombre de véhicules d’échange disponibles et d’une baisse modeste de la demande de véhicules d’occasion. Bien que la demande puisse être appelée à fluctuer à court terme du côté de l’usagé en raison d’un déséquilibre de l’offre et de la demande, aucune correction substantielle des prix n’est prévue.

Alors que le marché automobile canadien enregistre des variations de la demande et qu’il demeure une certaine incertitude en ce qui concerne l’offre, les perspectives de l’année à venir demeurent positives. En raison de l’intérêt soutenu envers la propriété de véhicules individuels et de l’actuelle forte intention d’achat à court terme, le marché devrait continuer à afficher des résultats mensuels en hausse tout au long de 2024, par rapport à ceux de l’exercice précédent.

Visionnez notre plus récente Présentations AutoHebdo Carology, qui met en vedette Ian MacDonald, directeur du marketing chez AutoTrader et Baris Akyurek, vice-président, Analyse et veille concurrentielle, pour en savoir plus sur les faits saillants de 2023 dans l’industrie automobile ainsi que sur leurs perspectives pour l’année à venir!

Source: (1) Indice des prix AutoHebdo, 2023. (2) Étude de marché DIG Insights sur la perception des acheteurs de véhicules et leurs intentions, mai 2023, n=305. (3) Statistique Canada, mai 2023. (4) Étude sur les véhicules électriques, mars 2023 (n=1 332).